Categories
News

Les chênes de Campuzan pour Notre Dame de Paris ont quitté Galan

Depuis début juillet, les fameux chênes en provenance de la forêt de Campuzan offerts par les propriétaires, à savoir la famille Barré, pour la réfection de la flèche de Notre Dame de Paris, ont quitté la scierie de Pascale et Philippe Abadie de Galan.

Petit retour en arrière : au printemps 2021, ces trois chênes avaient été sélectionnés pour le chantier. Une réception et une bénédiction avaient eu lieu à la forêt de Campuzan en présence de Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, aujourd’hui à Nîmes : l’évènement avait été très médiatisé. Presse locale, régionale, nationale sans oublier la télévision avaient évoqué cette belle opération, conduite de manière totalement gratuite : le don du propriétaire a fait l’objet d’un travail d’abattage gratuit de la part du bûcheron René Rouy. Les chênes ont été transportés à la scierie de Galan, à la fin de l’été, pour être sciés suivant le cahier des charges par Philippe et Pascale Abadie. Ces derniers ont aussi offerts gratuitement leurs heures de travail. Une belle générosité qui a tissé des liens entre tous les acteurs ou témoins de cette opération : les occasions de retrouvailles entre ces derniers n’ont pas manqué depuis plus d’un an.

Au moment du départ vers Paris, via un lieu intermédiaire, propriétaires, bûcheron, scieurs, élus et amis se sont retrouvés de manière conviviale à la scierie puis autour d’un repas. On notait la présence, en particulier, de Jean-Bernard Sempastous, député au moment de la cérémonie d’avril 2021 au bois de Campuzan : il a toujours manifesté un attachement très sensible à cet élan de générosité. Les arbres sont partis… On percevait un peu de nostalgie mais aussi beaucoup de fierté d’avoir contribué à relever la belle Dame de Paris. Pourquoi ne pas se rendre, au moment opportun, à Notre Dame de Paris ? Tous y songent un peu…

Jean-Louis Ibanez

Photos JLI

Leave a Reply

Your email address will not be published.