Catégories
News

Des chênes de Campuzan pour reconstruire la flèche de Notre-Dame de Paris

En avril dernier, la grande forêt privée de Campuzan a fait la “une” de l’actualité locale, départementale, régionale et même nationale (un article remarquable a aussi été publié dans un quotidien français, et signé de la plume de Christiane Rancé, grand reporter et écrivain de renom, attachée par sa famille à Campuzan). France 3 a même diffusé, dans son journal télévisé régional, un reportage sur ce domaine forestier, reconnu pour la qualité de ses chênes pédonculés. Déjà, sous Colbert, au 17e siècle, le bois était exploité pour la construction de bateaux. En 2021, trois chênes y ont donc été sélectionnés par l’expert forestier Frédéric Lejuez afin de participer à l’élan de reconstruction de la charpente et de la flèche de la cathédrale Notre Dame de Paris, meurtrie par l’incendie de 2019. La famille Barré (du Béarn), propriétaire du bois depuis cinq ans, a répondu spontanément à cet appel. Deux forêts d’Occitanie seulement ont été retenues pour la qualité de leurs arbres : celle de Campuzan et une ariègeoise ! En fait, les arbres de Campuzan ont été offerts pour, plus particulièrement, la reconstruction de la flèche et des travées adjacentes. La coupe a été assurée par René Rouy, bûcheron aguerri, et le sciage sera très prochainement effectué à Galan par Philippe Abadie, dans le respect du cahier des charges.

Ce jeudi soir 22 avril, profitant de la venue de la télévision dans l’après-midi, les propriétaires ont donc accueilli, avec les précautions sanitaires du moment (d’où la participation obligatoirement très restreinte du public), pour une cérémonie conviviale, émouvante, spirituelle et symbolique, plusieurs élus et techniciens mais aussi l’évêque de Tarbes et Lourdes Mgr Nicolas Brouwet, invité à bénir les chênes. A l’issue des allocutions et de la bénédiction, tous ont signé le livre d’or communal pour garder trace de cette journée historique. Ces quelques pièces de bois surplomberont désormais Paris.

Jean-Louis Ibanez

Photos JLI

Les présents :

  • Denis et Odile Barré et leurs enfants Mathilde et Vincent (“Groupement forestier d’Estive”) ;
  • Mgr Nicolas Brouwet ;
  • L’abbé Jean-Jacques Barrère, curé de Galan-Campuzan ;
  • Le député Jean-Bernard Sempastous ;
  • Le président du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées Michel Pélieu ;
  • Les conseillers départementaux Monique Lamon et Bernard Verdier ;
  • Le président de la communauté des communes Gérard Barthe,
  • Le maire de Campuzan Guy Fontan avec ses adjoints Thierry Lestrade et Jean-Louis Ibanez;
  • Georges Trey du C.F.P. (le bois a aussi été marqué en 1944 par l’action des résistants du C.F.P.) accompagné d’Aline Bélou ;
  • Roland Vieuxtemps pour la presse ;
  • Frédéric Lejuez, expert forestier ;
  • René Rouy, bûcheron ;
  • Philippe Abadie, scieur ;
  • Didier Terrail, garde-forestier ;
  • Raymond Delzers, ami des propriétaires.
Thumbnail 1
Thumbnail 2
Thumbnail 3
Thumbnail 4
Thumbnail 5
Thumbnail 6
Thumbnail 7
Thumbnail 8
Thumbnail 9
Thumbnail 10
previous arrow
next arrow
Thumbnail 1
Thumbnail 2
Thumbnail 3
Thumbnail 4
Thumbnail 5
Thumbnail 6
Thumbnail 7
Thumbnail 8
Thumbnail 9
Thumbnail 10
previous arrow
next arrow