Categories
News

19, 20 et 21 août 2022 : échos d’un dense week-end en trois actes !

Campuzan a vécu trois journées intenses en août : en ouverture de ce temps fort, le premier concert à l’église, avec l’harmonium rénové et une épinette, puis la fête locale après deux longues années marquées par les restrictions sanitaires sans oublier le traditionnel hommage à Guy Gorgelin, résistant tué dans le bois par les allemands. Retour sur ces magnifiques journées estivales…

ACTE I : SUCCES DU PREMIER MARCHE DE NUIT ET DU CONCERT D’HARMONIUM !

Ce concert a été donné par Antoine Giovannini le vendredi soir 19 août. Il ne restait plus beaucoup de places disponibles au sein de la nef de l’église et les échos ont été unanimes quant à la grande qualité musicale de ce concert. Beaucoup de participants ont été touchés par les airs interprétés sur l’épinette puis sur l’harmonium « Dumont-Lelièvre ». Antoine Giovannini a été formé à l’orgue aux conservatoires de La Rochelle et de Saintes (17) avec Cédric Burgelin puis il a été compositeur, primé aux Etats-Unis, et improvisateur autodidacte. Il a occupé les tribunes de Mortain (Manche), de la cathédrale de Castres (81). Il a été organiste suppléant à la cathédrale de Saintes puis organiste titulaire de l’orgue historique de Nay (64) et enfin de celui de Fontenay-le-Comte (85). Il habite actuellement à Castelnau-Magnoac. La présidente de l’association de l’église, à savoir Dominique Somprou, a remercié le concertiste pour sa participation à la soirée mais également pour son rôle lors des offices à Campuzan durant lesquels il tient l’harmonium. Elle a aussi remercié les donateurs qui ont financé la remise en état complète de l’harmonium ainsi que le Père Jean-Jacques Barrère. Toutes les générations étaient représentées avec même, au marché de nuit, le plus jeune habitant à savoir Lissandro, âgé d’une semaine. Ce marché est appelé à se développer. Ce dernier aussi a été apprécié et les producteurs présents ont été heureux d’y participer.

Allocution de la présidente Dominique Somprou. A ses côtés : Antoine Giovannini, organiste, et l’épinette.
Les tourtes maison de Didier Salles ont attiré de nombreux clients !
Et le pain des Baronnies aussi !
Le stand des oeuvres de décoration
Au marché de nuit, lors du pot de fin de concert !

ACTE II : HOMMAGE EMOUVANT AU RESISTANT GUY GORGELIN

Alors que la fête de Campuzan battait son plein, un certain nombre d’habitants du village ont assisté, comme chaque année, à la cérémonie commémorative sur la tombe de Guy Gorgelin, résistant abattu dans les bois de Campuzan par les allemands. Des fleurs de la jeunesse de Campuzan, en particulier du Foyer des Loisirs, ont été déposées sur sa tombe avec la gerbe de la commune. Cette dernière a été présentée par le maire Guy Fontan et son adjoint Thierry Lestrade. La cérémonie était orchestrée par le commandant Eric Riva avec la participation du Corps Franc Pommiès du Magnoac sans oublier celle des corps constitués et du conseiller départemental Bernard Verdier. Une cérémonie très digne avec la présence de Georges Trey, lui même ancien du Corps Franc Pommiès. La commune a offert un pot sur la place de l’église.

L’hommage des jeunes de Campuzan, représentés par Marie et Thomas

ACTE III : ENFIN LA FETE LOCALE !

Après deux années consécutives sans fête locale en raison du virus, le Foyer des Loisirs de Campuzan a pu, enfin, renouer avec la tradition des festivités d’août du village. Celles-ci ont commencé ce dernier samedi après-midi par un concours de pétanque en doublette avec la participation de vingt huit équipes. La soirée, animée par le podium « Caraïbe », s’est déroulée, en partie, en plein air : chacun a pu apprécier l’assiette tapas, préparée par les bénévoles du Foyer des Loisirs, et aussi telles ou telles retrouvailles après ces longs mois dépourvus de vie sociale. La fête se terminait le dimanche par la messe et la cérémonie devant le monument aux morts comme le veut la tradition et ce, avec la participation de la Philharmonie de Sentous. Un invité de marque était présent, déjà dans la commune la veille pour l’hommage à Guy Gorgelin : M. Georges Trey, 95 ans, ancien résistant du Corps Franc Pommiès (C.F.P.), habitant Castelnau-Magnoac. Aline Belou, représentant le musée du C.F.P., l’accompagnait. Il a déposé la gerbe avec le maire et trois autres élus du conseil municipal. Tous avaient conscience de vivre un instant symboliquement fort. Un autre élu a procédé à l’appel des morts inscrits sur le monument aux morts. A noter la participation, à la cérémonie, de la F.D.R.G. 65  (retraités de la Gendarmerie) avec notamment son président, son porte-drapeau qui se tenait à proximité de celui de la commune de Campuzan. Après cette partie protocolaire, place à l’apéritif du village, servi par le Foyer des Loisirs. Celui-ci devait se terminer à une heure avancée ! Tous sont satisfaits d’avoir pu, enfin, revivre une fête locale digne de ce nom !

Jean-Louis Ibanez – photos JLI

Le dépôt de la gerbe au monument aux morts avec des élus de Campuzan et Georges Trey.
L’apéritif de fin de fête avec la “Philharmonie de Sentous”

6 replies on “19, 20 et 21 août 2022 : échos d’un dense week-end en trois actes !”

Très belle fête réunissant le devoir de mémoire, avec l’hommage à Guy GORGELIN, la convivialité avec la soirée “tapas” qui a ravi les épicuriens et le recueillement avec la messe dite par le père BARRERE et la cérémonie avec dépôt de gerbe. Un grand bravo à tous les organisateurs
C.B.

Très belles manifestations qui fait vivre et bouger le village et le porte haut dans les prestations et l’organisation.
J’étais fière de porter le drapeau dans mon village, que j’ai quitté très jeune, mais mon y est toujours présent.
Merci à vous Monsieur IBOS pour votre grande implication à CAMPUZAN.

BRAVO Jean-Louis pour cette belle réussite, qui réactive les liens entre les habitants. C’est formidable de maintenir en vie l’esprit d’un village.

Leave a Reply to Catherine LLODRA Cancel reply

Your email address will not be published.